Une autre vie ?

Il y a maintenant 2 semaines, un beau week end passé en bord de mer, entre Atlantique et Sahara occidental.

image409.jpg
Un week end simple auprès d’une famille nantaise ayant choisi une autre vie.Ils ont choisi 6 mois par an, de s’occuper d’associations d’handicapé ainsi que du développement d’un village du Sénégal en y installant …tout!  l’eau ( en creusant un puit), l’electricité (par des panneaux solaires), la santé ( construction d’un dispensaire en y instaurant la permanence d’un infirmier rémunéré), l’éducation ( mise en place d’une bibliothèque). Impressionnant. Voici maintenant 4 ans qu’ils sont sur les routes, dans un autocar jaune aménagé pour l’occasion. Les parents ont 30 – 40 ans, les enfants sont en CE1 et en 6ème…

Quant ils sont sur les routes, ils suivent l’école par correspondance ( le CNED) et apprennent tellement de leurs voyages.

Ils ont choisi d’investir leur temps libre, leurs sous, et la moitié de l année à l’Afrique de l’Ouest. A contribuer à rendre la vie meilleure à ces populations. Ils ont monté une petite ONG et vivent pour ça. Ils pourraient faire comme « tout le monde », changer plus souvent de voiture, refaire la cuisine, passer des vacances au club med… On en fait des choses avec 30 000 euros…. Eux en font… autre chose!

Allant à l’encontre de notre société, de notre « crise », de notre « baisse du pouvoir d’achat », de nos manifestations sans fin, grèves et autres coups de gueule, cette éducatrice spécialisée (Sophie) et ce maçon (Patrick) ont choisi une vie, avec plus de vie, justement!

Ainsi, ayant appris que rien qu’à Nantes, on jette des camions entiers de fauteuils roulant tous les ans, ils ont décidé de les acheminer jusque dans les différents dispensaires de l’Afrique de l ‘Ouest. En effet, les fauteuils sont en location dans les pharmacies françaises, or, si l une d’entre elle achète un nouveau modèle de fauteuil, les autres sont obligé d en faire autant, car les francais veulent du dernier cri! Du coup, ils se débarrassent des anciens modèles ( parfois presque neufs…). Et personne n’en veut.

Dans le même esprit, il existe des usines entières  pleines de stock de nourriture invendables. Je m’explique: si une grande surface reçoit une commande de 10 cartons de 20 paquets de »petits écoliers » ( ce sont mes préférés!), mais que la commande prévoyait 10 cartons de 25 paquets de ces biscuits, la commande n’est pas conforme.Donc refusée. Et comme il revient moins cher de jeter les biscuit reçus, que de renvoyer les paquets de façon isolés et de commander à nouveau les 10 cartons de 25 paquet, ceux-ci sont stockés jusqu’à date de péremption dans de gigantesques entrepôts pleins de produits du même style. Ils ne peuvent être vendu moins chers, ni donnés, au risque de créer une concurrence déloyale. Interdit.
Eux récupèrent cette nourriture et l’acheminent en Afrique.

Notre société marche sur la tête!! la crise économique en est la preuve irréfutable…

Ce fut donc au cours d’un beau week end en leur compagnie à se baigner, à pêcher, boire le thé et faire des grillades en pleine nature que j ai fait leur connaissance. Je les salue pour leur courage (les formalités administratives pour acheminer du matériel vers l’Afrique, notamment au détroit de Gibraltar, sont ahurissantes. Une épreuve de plus pour décourager ce genre d’initiatives), leur originalité, leur ténacité et leur ouverture d’esprit.

image408.jpgimage405.jpgimage412.jpg

Ils ont quitté le territoire français pour la première fois il y a 4 ans, n’avaient jamais voyagé auparavant.

D’autres vies que celle qu’on nous propose existent! La politique de la peur porte ses fruits…

Quant on voit ce que la majeure partie de l’humanité vit au quotidien, on se demande vraiment de quoi on peut avoir peur, nous autres occidentaux, frileux et fragiles.

N’ayons plus peur, vivons !

L’adresse de leur ONG: http://aidwestafrica.free.fr

image411.jpg

 

2 Réponses à “Une autre vie ?”

  1. Pti frère dit :

    Yo le bro’
    Intéressant en effet, c’est vrai qu’il faut oser avec des gamins plutôt en bas âge, et que ça doit être assez dur au début pour eux de tout lâcher comme ça. Mais bon quelques mois…
    Niveau lecture j’aurais un petit bouquin à recommander, parce que peut-être que tout le monde n’est pas prêt à se déplacer la moitié de l’année, et qu’on n’est pas forcément tous maçons ni éducateurs, histoire d’aider à trouver une voie pour ceux qui sont motivés : 80 hommes pour changer le monde.

    En résumé c’est l’histoire de 2 frenchies sortant de grandes écoles qui ont fait le tour du monde en 80 hommes pour trouver et montrer des exemples de gens qui considérablement aidé à modifier leur environnement sans faire de l’humanitaire mais en créant des entreprises qui dans le modèle économique classique devraient faire faillite. Au contraire elles se révèles tour à tour écologiques, relevant du développement durable, socialement plus justes avec des salaires 2 fois plus élevés que les concurrents et de la meilleure qualité, bon y’a 80 exemples donc je ne vais pas les lister.
    Allez juste pour toi : un hôpital qui soigne gratuitement les 2/3 des patients tout en faisant des bénéfices. Tu vas me dire le 1/3 restant doit morfler, mais pas forcément…

    Voilà, c’est un bouquin qui date d’il y a 6 ans donc un peu avant la vague actuelle écolo et développement durable, et c’est remarquable de voir que des fois il suffit de se creuser la tête quand une situation nous démange pour trouver des solutions d’une simplicité…mais d’une grande nouveauté.

    Bref, au fait j’ai convaincu Taïs d’aller en Chine en 2010 (du coup je me suis compromis pour l’été prochain)… un pti voyage en famille ?
    Au programme l’expo universelle de Shanghai et son formidable univers ultra-capitaliste à l’asiatique (si si c’est à voir), et tant qu’à faire autant aller voir l’extrême inverse dans la foulée avec les régions les plus pauvres mais magnifiques :-) .
    Je crois que je vais me lancer dans un documentaire là-bas cet été.
    Peut-être que j’en ferai un à chaque fois désormais, ce ne sont pas les sujets qui me manquent.

    Dario

  2. Patrick, Sophie, Lena et Max dit :

    Salam aleikoum,

    nous voilà de retour en France depuis maintenant 5 jours, nous apprécions la verdure de notre campagne et même si les températures sont très fraiches le matin, nous avons de belles journées ensoleillées.

    Les enfants sont ravis d’avoir retrouvé leurs copains et leurs activités. En ce moment Max se défonce très certainement sur le terrain de football pour son entrainement hebdomadaire et Lena s’éclate sur le dos de Marquis!

    Quant à nous, pas de temps à perdre, je me remets dans la gestion des apparts et Patrick a déjà démarré un nouveau chantier, sans parler des projets à bosser pour l’asso pour notre prochain voyage. Mais c’est ce rythme qui nous plait!

    Tu parlais d’avoir été flatté par notre rencontre, et bien nous l’avons été bien plus encore à la lecture des lignes que tu nous a consacré. J’ai presque senti le rouge me monter aux joues à un moment…
    Nous parlons souvent de votre rencontre autour de nous: un jeune couple brillant et atypique, une grande simplicité et une soif de rencontres et d’échanges.
    nous espérons sincèrement avoir l’occasion de recroiser votre route, inchallah.
    Je vous conseille à nouveau de jeter un oeil sur le blog de notre amie Isabel qui a fait la remonté avec nous jusque ‘à Fès, elle en a fait quelques dessins très chouettes qu’elle devrait publier prochainement.
    mauritania-isabel.blogpost.com

    bisous à tous les 2
    Sophie, Patrick, Lena et Max

Laisser un commentaire