et joyeux Noel !

Bonjour à tous et avant toute chose, je vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année, mangez et buvez beaucoup. Peut être qu’ainsi l année 2009 sera plus heureuse… ou pas! en tout cas ça sera toujours ça que l’ennemi n’aura pas….

Ici je continue mon apprentissage de l’arabe et 10 ans après le lycée, c’est sympa de se lancer dans l apprentissage d une nouvelle langue!

A l’hopital, j ai eu mercredi mon premier accident grave d’anesthésie… un enfant de 10 ans qui a fait un arret cardiaque pendant l’opération ( chirurgie de rachis pour un cancer: neuroblastome)… on l a récupéré après 15 minutes de massage, de l’adrénaline et 3 chocs electriques. Heureusement, qu’onavait équipé la salle et qu’on avait tout sous la main… il avait 7.5 de potassium sur le bilan post op et 4g d’hémoglogine, les parents n’avait pas les moyens de payer le bilan préopératoire … il est en réanimation maintenant, et c’est je crois la premiere fois qu ils ont à prendre en charge un patient ayant fait un arret cardiaque récupéré, à fortiori un enfant, c ‘est pas gagné, mais il a eu toutes les chances de son coté, ce d’autant qu’il est d’une famille qui n’a pas un sous…

Insh Allah, il ne reste plus que ça….

J’ai passé plusieurs semaines ici, avec une réelle colère envers les medecins anesthésistes locaux, qui se déchargent au maximum sur les infirmiers anesthésistes pour faire tout le boulot ou presque et ne quasiment pas mettre le pied en salle d’opération à l’hopital, sauf souci majeur (du style le gamin ci dessus…). Et ce pour des raisons pécunières. En effet, ils bossent tous dans le privé en parallèle et ont hate de quitter l’hopital pour aller gagner des fortunes en clinique (pour certains près de 10 000 à 15 000 euros/mois !!!).

Ainsi quand ils sont d’astreinte à l’hopital, ils sont en meme temps à la clinique et ne se déplacent pour ainsi dire jamais, meme pour les nouveaux né, les polytraumatisés, etc et ce, alors qu ils sont 7 medecins anesthésistes à nouakchott…

Mais j ai compris que cette situation dont se plaignent beaucoup les infirmiers anesthésistes, est aussi entierement de leur faute, car ce sont eux qui acceptent cette situation et endorment seuls tout et n’importe quoi, car ceux ci bossent avec les medecins anesthésistes dans le privé également, du coup s’ils veulent conserver leur postes en clinique, ils sont tacitement « contraints » d’avoir le moins possible recours aux docteurs, et de se debrouiller tout seul, quitte à prendre de gros risques pour les patients…

Du coup la situation arrange un peu tout le monde, sauf les malades!

encore une fois, une seule chose gouverne le monde: les sous!

Hélène est avec moi pour les fêtes, et on s’entend à merveille. C’est une chose superbe que de vivre une expérience forte et différente à deux, rien de tel pour casser la monotonie!!

trêve de blabla et place aux photos: elles ont été prises au parc du banc d’Arguin.

 

 

 

dscn0262.jpgdscn0238.jpgdscn0218.jpgdscn0213.jpgdscn0206.jpg

 

Laisser un commentaire